Près de 400 chênes abattus illégalement

Communiqué de presse : des associations de défense et de protection de l’environnement dans les Yvelines
26 avril 2024 par
Près de 400 chênes abattus illégalement
Sauvegarde Forêts IdF

Mais enfin une décision historique dans la lutte pour la préservation des forêts !


Sur la commune de Septeuil (78), des plaintes pour abattage illégal de près de 400 chênes plus que centenaires avaient été déposées en 2022, par des associations locales de défense de l’environnement, ce que la presse avait largement relayé comme « Le Grand Massacre à la tronçonneuse de Septeuil ».


Ce dossier a connu des rebondissements récents avec mise en garde à vue des responsables de l’entreprise concernée, saisie de matériel, perquisition confirmant d’après la gendarmerie des transferts de fonds entre la Chine et la Turquie. Le gérant de la société a été déféré le 7 mars 2024 et placé sous contrôle judiciaire. La première audience devant le Tribunal correctionnel de Versailles est prévue le 28 mai 2024.


Sur cette problématique de coupes forestières qui ne respectent pas la loi, nos Associations sont alertées presque quotidiennement. Elles interviennent avec le maximum de professionnalisme, en partenariat avec des élus ou anciens élus, des ingénieurs, des experts forestiers, et des naturalistes.


Des constats sont dressés et font l’objet d’analyses dans des forêts privées mais également dans des forêts domaniales publiques. Le drame est que ces coupes sauvages détruisent les forêts de façon irréversible pour des centaines d’années.





Dans la présente affaire, nous déplorons que le maire de la commune de Septeuil n’ait pas donné suite à notre alerte, tout comme le Préfet des Yvelines, ce qui aurait permis de limiter le préjudice.


C’est pourquoi une plainte a dû être déposée contre toutes les personnes responsables de l’infraction, et nous sommes très satisfaits que Madame la Procureure de la République de Versailles lui ait donné suite, à partir des éléments indiscutables que nous avions fournis à la Gendarmerie (analyse des

déclarations préalables, traçage du flux des grumes, photos, etc...).


Malheureusement, chacun constate qu’il aura fallu deux ans pour parvenir à ce résultat. Quel que soit le jugement qui sera prononcé, rien ne fera revenir les arbres coupés avant au minimum quatre générations. Nos arbres sont essentiels pour l’absorption carbone, la lutte contre le réchauffement

climatique, la biodiversité et la santé des citoyens. Ils doivent être mieux protégés qu’ils ne le sont actuellement. 




Nous formulons l’espoir que cette affaire serve d’exemple sur l’ensemble du territoire national. Les lois sont perfectibles mais celles qui existent déjà doivent être mieux respectées. En cas de constat de coupes massives, ne pas hésiter à contacter rapidement les Associations qui en contrôleront la légalité.



Voir le site "Protégeons les forêts yvelinoises" : https://www.yvelines-nature.org/


Dans ce but, en partenariat avec la Gendarmerie, nous envisageons d’informer et de former tous les Maires du département des Yvelines, sur l’attitude à adopter face aux demandes préalables de coupes dont maintenant la Préfecture a transféré la compétence de signature aux Maires des communes.



️ ✍️ Contact : 

️Virginie MEURISSE  "SAUVONS LA TOURNELLE"  sauvonslatournelle@gmail.com





Partager cet article